Nous Croyons

 Photo d’en tête offerte aimablement par JP Frippiat:
‘ Les Bardenas ‘ en Espagne

…QU’UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE .

cropped-15322_119823658036568_119823588036575_228568_2256330_n.jpg

MANIFESTE : et si l’on poussait sur le bouton « pause » ?

La vie nous étonne: belle et cruelle à la fois. La vie nous impressionne: douce et violente à la fois. La vie nous révolte: généreuse et destructrice à la fois. La vie nous  endort: câline et insidieuse à la fois. Les femmes et les hommes, chaque jour, la façonnent et la défigurent à la fois. La vie est ce que nous en faisons et pourtant elle nous échappe.

Il y a urgence !

Aujourd’hui comme jamais, la science, le génie humain n’ont produit autant de merveilles.

Aujourd’hui comme jamais, la science et le génie humains n’ont produit autant de misère, de violence, de dangers, de risques incontrôlables. Toutes et tous, nous nous sentons les maîtres du monde et en même temps les victimes de son irrémédiable marche incontrôlée. L’univers est conquis par les humains et ceux-ci craignent que le monde ne leur tombe sur la tête.

Aujourd’hui, notre société dispose de moyens de communication comme jamais les humains n’en ont connu. Bizarrement pourtant, nous nous parlons peu, chacun(e) essaie de se débrouiller avec sa vie. Par choix. Par résignation. Par indifférence. Par incompréhension. Parce que la réalité est ce qu’elle est et qu’il est utopique de croire qu’on pourra la changer.

Pourtant, il n’y a pas de fatalité.

Nous ne sommes pas né(e)s pour subir cette marche effrénée vers toujours plus de richesses injustement réparties. Nous ne sommes pas là pour subir le rythme d’une économie du « toujours plus ». Nous ne sommes pas des femmes et des hommes venus sur terre pour détruire les relations humaines qui nous font vivre. Nous ne sommes pas en vie pour faire le bonheur de quelques-uns au prix de la détresse du plus grand nombre.

Non, il n’y a pas de fatalité. Nous voulons un autre monde.

La vie est (re)belle! Nous voulons résister. Résistons à tout ce qui détruit l’humain. Résistons à tout ce qui l’isole et l’appauvrit. Résistons à tout ce qui l’empêche de prendre en main sa vie.

Nous voulons dire oui à la conversation, au débat, à la confrontation. Dire oui à tout ce qui rapproche et relie.

Et si nous inventions des occasions de se parler, des espaces de débats, des moyens de s’informer et de se faire entendre ? Et si nous commencions près de chez nous, avec nos proches, nos voisins, nos collègues et qu’ainsi, à la manière de gouttes qui s’agglutinent, nous formions un réseau de résistance à l’inhumain ? Et si nous arrêtions de nous taire ?

Faisons passer le mot !

Prenez la parole, écrivez-nous  ce que vous avez déjà fait, ce que vous faites déjà. Après la pause, démarrez l’ACTION !

Et si ce message vous semble utile, transmettez-le largement autour de vous !

 

 


 

 ♦

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *