Convivence Juillet 2020 (3)

Partager notre recherche

Convivence du GPB à Brialmont

27 au 31  Juillet

Malgré l’absence de  Luc, ami et compagnon de la Commission des Exercices, j’ai pu participer à la convivence d’été du Groupe Promoteur Belge au cours des derniers jours de juillet. J’ai certainement dû  dépasser le doute,  ayant subi une petite opération deux semaines auparavant et la pandémie du coronavirus qui augmentait mes craintes,  était-ce bien opportun?

La rencontre eût lieu  au monastère de Brialmont , un lieu singulier, un bon climat et un cadre de verdure  permettaient un retour  en soi et un bon échange avec les participants. L’ accueil du groupe belge a été adapté pour garder les distances spatiales. Malgré les masques on pouvait deviner  le regard de complicité et voir les gestes de bras ouverts  qui  m’ont permis de me sentir comme à la maison.

Après une brève présentation et un salut, nous avons commencé par la prière communautaire qui exprimait que nous nous sentions appelés par l’Esprit de Jésus sur le chemin du partage de nos recherches.

Ensuite,  il y a eu un  moment considérable où nous avons partagé la situation actuelle de chaque personne présente. Cela nous a permis de nous accueillir dans la particularité de ce que  vit chacun et chacune, de mieux nous comprendre. Nous sommes passés ensuite  à l’évaluation de ce qui a été vécu et effectué au cours de l’année.

Le deuxième jour fut consacré à une présentation d’un projet dans sa phase visible. Le GPB a toujours été très sensible à promouvoir l’ humanisation comme base de l’évangélisation, étant donné le contexte de sécularisation de la société européenne. A ce sujet, le Groupe a promu une exposition de photos sur les  ‘Défis d’humanisation’. Plus récemment, il prépare par étapes un film pour promouvoir cette humanisation. Nous avons eu l’occasion de voir une première projection. Il reste à améliorer le film pour pouvoir le diffuser. Avec ce film, le GPB veut aviser, réveiller, alerter, conscientiser face à l’effondrement, l’indifférence, le laisser faire…de la société actuelle, considérant que cela peut être un moyen pour débroussailler le terrain pour la proposition d’humanisation que nous voulons offrir depuis le Service du MMM.

Finalement, deux jours et demi ont été consacrés (avec une après-midi de promenade en évitant tout contact avec le Covid-19)  à élaborer le plan du GPB et  son programme correspondant, à partir des lignes d’action  proposées lors de l’assemblée générale (Cénacle) de 2020 à Rome.

Le GPB est conscient qu’il faut rénover la façon de réaliser  le plan et le programme du groupe. Je crois qu’il est dans cette recherche. Il faut garder à l’esprit que le plan et le programme répondaient plus à une façon de  « faire » (projets) qu’à une façon  d’ « être », qui doit être traduite en « style de vie » personnel et collectif. Les Itinéraires ont mis l’accent sur la spiritualité, qui prévaut sur la pastorale, et qui sert plus les motivations et la vie des gens et de leurs relations. Nous vivons un passage d’un « Service d’Animation Communautaire », à un « Service d’Animation Spirituelle ».

Je remercie le GPB et chaque personne dans sa particularité, pour la possibilité et la liberté de partager la recherche qui se fait depuis déjà plusieurs années entre les deux groupes,  belge et espagnol,  autour de l’actualisation des Exercices.

Nacho

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *